WHAT'S NEW?
Loading...

Les Volbecs (1992)


"Au-délà des grandes galaxies, comme une île dans l'espace, la colonie des Volbecs. Un jour, une plume noire descend sur l'île. Elle appartient sans doute à un Volbec qui s'est perdu. Le plus jeune et le plus courageux s'envole vers la Terre pour élucider ce mystère." Ainsi était résumée, à chaque début d'épisode, l'histoire de la première saison de la série. Les Volbecs vivent heureux dans une île quelque part dans l'espace. Ils n'ont pas d'ennemi et ne meurent jamais. Les Volbecs ont la tête d'un oiseau et un corps proche de celui d'une méduse et au repos de la forme d'une citrouille. Ils savent voler et peuvent se transformer en n'importe quel objet. Les Volbecs se nourrissent exclusivement des couleurs de l'arc-en-ciel. Quand ils sont rassasiés, ils redeviennent tout blanc. Ils communiquent entre eux et avec les autres animaux en échangeant des couleurs. Envoyé par le vieux sage, le jeune Volbec va partir à la recherche de ce Volbec à la couleur inconnue : le noir. Son périple sur Terre ne sera pas de tout repos et s'avérera même longue et difficile. Il arrivera ainsi dans la banlieue d'une grande ville et devra affronter mille dangers causés par l'homme ainsi qu'éviter les assauts d'un matou. Heureusement pour l'aider, il peut parfois compter sur le moineau, le rat, le perroquet et ses sages conseils, la buse et ses yeux, le hibou, le corbeau et enfin le pélican. Dans la deuxième saison, une femelle Volbec est tombée malade. Elle ne parvient plus à digérer les couleurs de l'arc-en-ciel. Pour se soigner, elle a besoin des couleurs d'une fleur qui guérit. L'île des Volbecs ne disposant d'aucun végétal, le vieux sage envoie de nouveau le jeune Volbec sur Terre pour trouver la fleur. Il affrontera les mêmes dangers et sera aidé par les mêmes animaux à l'exception du moineau, tristement disparu dans la première saison, qui sera remplacé par ses deux enfants.

Publicité